Ado-lecteurs

ReputationBooksJe ne le fais jamais ici mais, à certains ado-lecteurs de « Ma réputation« , que je vais rencontrer ou que j’ai déjà croisés, je voulais juste écrire :

  • Que je suis désarmé lorsque vous venez courageusement, et si souvent depuis un an, me confier que « Cette histoire, c’est exactement la mienne. C’est ma vie. »
  • Que je comprends très bien votre mutisme, quand documentalistes et professeurs se désespèrent que vous ne me disiez pas combien vous l’avez aimé, ce roman. Parce qu’on ne se connait pas, que je suis bien trop vieux, et qu’on n’a rien en commun. A part, parfois, ce livre.
  • Que j’ai observé avec surprise vos critiques spontanées fleurir sur Babelio, prenant le relais de chroniqueurs plus aguerris, pour y confier ne pas être de grands lecteurs (ceux qui me sont peut-être le plus chers).
  • Que les listes d’attente de réservation et les exemplaires volés dans les CDI, me sidèrent, moi qui n’ai jamais rien emprunté au CDI (Y ai-je seulement mis les pieds? Je ne sais plus)
  • Enfin, que je pensais que seuls les chanteurs recevaient des lettres et des emails comme ceux que vous m’avez envoyés.

Moi non plus, je ne sais pas trop quoi vous dire quand vous venez me parler. Parce que je ne vous connais pas, que vous ne me rappelez ni l’ado que j’étais, ni mes enfants, ni mes amis. Mais je suis, vraiment, très heureux du destin de ce roman, entre vos mains à vous, justement. Il n’aura sans doute pas marqué votre vie à jamais. Une ou deux heures entre vos mains, avant d’être oublié, pas de quoi pavoiser, c’est presque rien. Mais vous donnez un sens, pour moi inattendu, à ce livre et c’est aussi beaucoup.

Peut-être tomberez-vous un jour sur ce message. Peut-être le lirez-vous jusqu’au bout. Il n’est écrit ni dans un but promotionnel, ni pour être liké par mes « amis ». Il s’adresse juste à vous, à qui je ne parlerai sans doute pas beaucoup et qui ne me direz sans doute rien, lorsque nos chemins se croiserons.

Et aussi, « Danke! » aux nombreux élèves allemands qui lisent et commentent ce livre.