Mon 3e Défi Babelio!

40 romans à lire en une année scolaire, des créations multimédia et des échanges, c’est le Défi Babelio, dont Ma réputation et Oublier Camille faisaient tous deux partie de la prestigieuse sélection cette année. Un beau projet et un beau défi proposé depuis 4 ans par des documentalistes motivé(e)s et qui prend une ampleur de plus en plus impressionnante.
Pour 2016-2017, les ados ont voté pour les 8 titres (sur 40, donc) qui méritaient de rester dans la nouvelle sélection.
Et Oublier Camille rempile (en très bonne place) pour une 2e année, parmi 39 romans de très grande qualité! Voilà qui me réjouit. Merci !

La sélection est ici (j’y ai beaucoup d’amis) : http://www.babelio.com/liste/6448/Defi-babelio-Ado2016-2017

DEFI BABELIO 2016 CREATIONS

2 fois l’île d’Aix et 7 fois la fille!

COMPOSITE ILE DAIX 2016Comment mieux achever une saison de salons que par le plus beau ? Aix-Libris, salon du livre jeunesse, sur l’île d’Aix.

Il y a eu les trajets avec Sandrine dans la voiture de ses parents (sans qui les grèves nous auraient condamnés à regarder avec amertume les photos du salon sur Facebook) et nos gaufres-sucettes sans Nutella, le gang des tisanes et des goûters monté avec Pascale (mon plan B), les photos compromettantes d’Anne-Gaëlle (On a bien dit : pas sur le Net !), le loto ardéchois de Gaia, les sablés au gingembre de Stéphane, les avocats d’Aurélie (« Mais où est passé Vincent? »), le quart de famille d’Eric et Pascale, les idées de titres de Vincent, et 1000 enfants sur une île de poche, pendant quatre jours.

On a parlé féminisme et coiffure, régime carné et couvertures de roman, football et érotisme, et j’ai eu droit à une formation accélérée sur League of legends (de l’utilité d’avoir des ados dans son entourage quand on écrit sur eux 😉 ).

COMPOSITE ILE DAIX 2016 - 3Comment ne pas remercier Vanessa, Hélène et Serge, et toute l’équipe du salon, d’avoir de nouveau permis cette alchimie, ce cocon de douceur et de joie de vivre même sous la pluie, petit refuge pour auteurs fatigués, avec tant de respect, de simplicité (et de travail aussi) ? J’ai été très touché de rencontrer les nombreux élèves ayant participé au concours de nouvelles dont j’étais le parrain cette année et de discuter avec eux.

3livresClin d’œil à Sandrine et Aurélie, indéfectibles compagnes de toutes ces délicieuses baignades, iodées ou chlorées, qu’il chauffe ou qu’il vente.

Je rapporte dans mes valises trois livres dédicacés très différents mais qui, après lecture, ont un autre point commun que d’avoir des auteurs sympas : ils sont merveilleux !

Enfin, j’écope de quelques titres de romans sur lesquels je dois plancher. Pas sûr d’avoir fait la bonne pioche. Pour moi ce sera donc : Survivre à Vincent et Je ferai la fille, cette fois (A moins que je n’opte pour la variante Faire la fille 7 fois)! Bon, ne vous étonnez pas de ne pas avoir très rapidement de nouvelles de ces projets !

Aix-Libris c’était bien. Vive les salons, le travail d’écriture devant soi, et vive les vacances !

COMPOSITE ILE DAIX 2016 - 2

Le Brésil bousculé et enchanté

Segredo-Trad« Il nous faut parfois une bonne histoire pour bousculer notre perception de la vie. (…) Gaël Aymon m’a donné ce cadeau aujourd’hui. Il m’a rappelé que notre pouvoir vient de la pensée et que cette pensée nous amène à transformer nos actions. Nous ne sommes, après tout, que la pluie qui tombe et l’eau de la feuille verte, tous reliés dans une relation intime et de nécessité vitale. (…) Un livre enchanteur! »

La version brésilienne du Secret le plus fort du monde continue de faire réagir sur la toile. C’est au tour de todahoratemhistoria.com et ABCD Maior de publier une excellente critique de cet album qui n’en finit pas de me surprendre. Merci Pénélope Martins!

 

Une excellente réputation marocaine

JACARANDA-2016
Avec un taux d’ensoleillement maximal, des locaux vastes et confortables, des équipements comme je n’en ai encore jamais vu en France, des CDI pleins de livres… Oui, ils font peine à voir ces collèges et lycées français du Maroc!

Quelle drôle d’expérience que cette tournée marathon du Maroc, à laquelle j’ai été convié par le Prix Jacaranda. D’abord parce que je n’étais pas lauréat! Certes, on m’a dit que Jean-Claude Mourlevat (et son excellent « Silhouettes« ) n’avait qu’une seule voix d’avance sur Ma réputation, mais je dois surtout mon invitation à son indisponibilité à ces dates. Qu’il en soit donc remercié 😉

Ensuite, parce que c’était la première fois que je rencontrais des classes hors d’Europe, mais aussi que je foulais du pied le sol du Maroc, du Maghreb, et même du continent Africain. Une sacrée première, donc!

Je dois dire que le rythme des rencontres (quinze classes en trois jours et demi, sur trois villes) ne m’a pas laissé le temps de faire beaucoup de tourisme, et que je ne rentre ni bronzé ni reposé, mais l’accueil des documentalistes a été parfait, chaleureux et je reviens ravi. Des coups de cœurs pour Oublier Camille ou Les héros Oubliés dans chaque établissement, des élèves attentifs et vivants, des profs enthousiastes, certaines classes ayant fait jusqu’à 4 heures de transport pour venir me rencontrer. Merci encore à Catherine et Servane pour le trid au poulet, à Amine et Marie qui ont pris sur leur temps pour me faire visiter la mosquée et l’ancienne Médina de Casa, celle de Rabat, le Chellah, les Oudaias, et même l’expo Giacometti!

Je garde aussi le souvenir de questions originales d’élèves, comme « Est-ce que la littérature jeunesse est un cheval de bataille?« , et d’un élève de Marrakech qui m’a dit que j’étais « aussi bon animateur qu’auteur« . Je remercie donc les années d’animation d’anniversaires, de flicage de cours de récré et de gestion d’ateliers théâtre jeunesse qui m’ont préparé intensivement à ce versant inattendu du métier d’écrivain.

Bref, malgré l’avion, je reviendrai avec un immense plaisir. On me murmure d’ailleurs que cela ne devrait pas tarder 🙂

Paillettes et clap de fin!

Quelle meilleure clôture de ma saison de rencontres Incos que cette dernière séance à Vizille?IMG_20160520_151050Ici ce sont les élèves de tous les niveaux qui défilent toute une journée dans la salle polyvalente transformée en cabaret, pour y livrer les saynètes, films, lectures et dessins qu’ils ont réalisé à partir de tous les livres de la sélection Incos de l’année. Il y avait du très très bon, beaucoup de monde et beaucoup d’énergie. Tout ce qui rend vivant les livres, qui crée du lien, de l’inter-tout-ce-que-voulez-comme-mot-à-la-mode (générationnel-culturel-disciplinaire…). Alors, si en plus, vous mettez des paillettes, forcément, j’adore!

Les Incos, c’est fini pour moi, puisque je ne pourrai être présent à la cérémonie du palmarès. Et je vois approcher la fin de cette très, très dense saison de déplacements avec soulagement (je l’avoue) mais aussi avec un étrange sentiment de griserie qui mettra sûrement un moment à se dissiper. Allez, encore trois escales, et je ne bouge plus!

Champagne (-Ardennes)

Du Champagne à la cantine, des chouquettes, mais surtout des dessins, un jeu de l’oie, un film d’animation, un livre de conte… mes avant-dernières rencontres Incos pour Le secret le plus fort du monde ont été artistiques autour de Reims!

REIMS 2016

Martine (encore?)

EntréeLibre-10mai2016-COMPO3

Quand France 5 m’interroge à propos des « Martine », je passe l’interview à répéter que je n’ai rien contre Martine (je n’en ai même jamais lu, je la trouve juste démodée et en survie artificiellement prolongée), mais on préfère quand même garder les propos plus tranchés. Vous ne trouverez pas le fond de ma pensée ici mais le reportage est bien fait.

Sieste-lecture au parc de Rentilly!

ParcRENTILLY-mai2016

#PerceNeigeEtLesTroisOgresses #ContesDunAutreGenre

L’Est, du Sud au Nord

INTERBIBLY-Reims-compositeUne région qui soutient le livre, on espère que ça va durer (avec la nouvelle grande région)! De mes 4 jours à arpenter les lycées de Champagne-Ardennes avec la super équipe d’Interbibly, je retiens :

Des lycéens futurs hôteliers, restaurateurs, coiffeuses, commerciaux, comptables, auxiliaires de vietous adorables. Des fins inédites à Ma réputation écrites par des élèves très doués. Des bandes-annonces filmées, des « voky », des dessins, des photos, des goûters gastronomiques. Des vrais fans et d’autres qui font semblant de ne pas s’intéresser. Des questions spontanées, des profs courageux et motivés. Le lycée-ville de Reims et ses 2000 élèves! Un dessert : l’Idéal Chaumontais. Et la gentillesse de mes guides d’Interbibly, une association qui a peu d’équivalent en France et qui m’a fait traverser la région de son extrême sud au nord des Ardennes.

Enfin, je retiens aussi, avec une certaine amertume, que dans toute la France, les établissements scolaires où l’ambiance semble bonne, les relations entre élèves paisibles et bienveillantes, les profs détendus, sont presque toujours des bâtiments modernes, aérés, propres et bien conçus. Tandis que les établissements dont les profs comme les élèves semblent stressés et où l’ambiance fait parfois peur, sont presque toujours sinistres et à la limite de l’insalubrité. A force de le constater, la relation de cause à effet semble si évidente que le sentiment d’injustice augmente et qu’on se prend à rêver d’une solution toute simple (bien que coûteuse)…

JournalHauteMarne-21-04-2016JournalHauteMarne-21-04-2016bis

 

Retour d’Achicourt

IMG_20160423_224451IMG_20160423_224557

Dans le nord, près d’Arras, un petit salon se tient depuis quatre ans à Achicourt. Porté par une équipe réduite mais dynamique qui accueille avec un grand respect les auteurs, les classes sont préparées à fond, et le salon parvient au final à drainer un public important dans des quartiers où la culture, les livres (et même les loisirs) sont parfois le cadet des soucis de pas mal de monde. J’ai adoré voir mon roman ado « Ma réputation » dessiné par des 5e SEGPA vraiment charmants, et découvrir des visions de « Perce-Neige et les trois ogresses » par des enfants qui n’avaient pas vu les dessins de Peggy Nille. Leur libre interprétation du texte était une jolie surprise.

Très amusé aussi d’apprendre que ma venue était annoncée comme celle d’un auteur trèèèès exigeant sur la préparation des rencontres. Certaines maîtresses avaient l’air de s’attendre à une inspection. Je ne suis quand même pas si méchant, si?

Un bon petit salon donc. A bon entendeur… !

IMG_20160423_224249 IMG_20160423_224016

Au Nord, des contes!

Je serai ces 22 et 23 avril, à Achicourt, près d’Arras, pour le Salon du livre jeunesse dédié cette année aux contes. Avec des rencontres en classes du CP à la 5e. Rendez-vous dans le Nord!

Affiche SDL _ WEB

Dans les écoles du Brésil: Uma preciosidade!

12874576_951818228186911_437527556_o

osegredomaisforte-aCigarraeaFormiga
©acigarraeaformiga.com

Le secret le plus fort du monde continue d’être chroniqué sur les blogs et sites brésiliens! O Segredo mais forte do Mundo y est un trésor, magnifique et idéal pour la lecture partagée à voix haute. C’est sur A cigarra e a formiga, Coisas da lara et coisinha literaria.

Mais il y est aussi lu dans des écoles!  Une classe de la Escola Municipal Francisco Jerônimo de Medeiros, a lu et travaillé sur le livre à l’occasion de la journée mondiale de l’eau. Les photos et dessins des enfants sont ici.

Muito obrigado!

eu

Formidable, haletant, passionnant!

+MesMaitresMiseEnScene3C’est La mare aux mots qui le dit et ça me fait très plaisir. Car la critique pointe aussi des aspects plus profonds du tome 2 des Héros Oubliés, rappelant qu’aventures et littérature de l’imaginaire riment aussi avec intelligence et réflexion :

« Beaucoup plus profond qu’il n’y paraît, un formidable roman d’aventures, haletant, passionnant (…) Gaël Aymon réussit le tour de maître de garder le lecteur.ice dans un suspense haletant jusqu’à la dernière page. »

Merci aux aux habitants de la mare! La critique complète est ici.

MareAuxMots-LesMaitres

Albi!

ALBI-2016Quand on me dit du bien d’un salon, je me méfie. Parce que je me retrouve parfois pas du tout convaincu, une fois sur place. Alors qu’à Albi, ben, tout ce qu’on en dit a été vrai pour moi aussi! Un salon exclusivement jeunesse, c’est déjà pas mal. Une organisation parfaite, bénévoles et pros adorables, auteurs aussi variés qu’intéressants, ville superbe, classes et enseignants parfaits (avec des booktrailers, des dessins, des siestes-lecture et même… des câlins!) et puis, surtout, des visiteurs très, très nombreux sur le salon et incroyablement ouverts. J’ai rarement autant dédicacé, rarement vu un tel enthousiasme pour certains livres dont les sujets crispent parfois ailleurs.

Merci de m’avoir invité. Ravi, je reviens quand vous voulez, Albi! ALBI-2016 (3) ALBI-2016 (2)

Lectures dédicaces à Ombres Blanches

IMG_20160404_150307La très belle librairie toulousaine Ombres Blanches m’accueille ce mercredi 6 avril à 15h, avec la Cie Anne ma sœur Anne, en présentation de l’adaptation théâtrale de La Belle éveillée (Contes d’un autre genre, chez Talents Hauts) au Théâtre de la Violette. J’y lirai les contes Rouge-Crinière et Perce-Neige et les trois ogresses avec Anne Bourgès et Marion Dinse, avant de dédicacer quelques livres.

On vous attend!

ombresblanches_2016 IMG_20160404_150453