Paillettes et clap de fin!

Quelle meilleure clôture de ma saison de rencontres Incos que cette dernière séance à Vizille?IMG_20160520_151050Ici ce sont les élèves de tous les niveaux qui défilent toute une journée dans la salle polyvalente transformée en cabaret, pour y livrer les saynètes, films, lectures et dessins qu’ils ont réalisé à partir de tous les livres de la sélection Incos de l’année. Il y avait du très très bon, beaucoup de monde et beaucoup d’énergie. Tout ce qui rend vivant les livres, qui crée du lien, de l’inter-tout-ce-que-voulez-comme-mot-à-la-mode (générationnel-culturel-disciplinaire…). Alors, si en plus, vous mettez des paillettes, forcément, j’adore!

Les Incos, c’est fini pour moi, puisque je ne pourrai être présent à la cérémonie du palmarès. Et je vois approcher la fin de cette très, très dense saison de déplacements avec soulagement (je l’avoue) mais aussi avec un étrange sentiment de griserie qui mettra sûrement un moment à se dissiper. Allez, encore trois escales, et je ne bouge plus!

Champagne (-Ardennes)

Du Champagne à la cantine, des chouquettes, mais surtout des dessins, un jeu de l’oie, un film d’animation, un livre de conte… mes avant-dernières rencontres Incos pour Le secret le plus fort du monde ont été artistiques autour de Reims!

REIMS 2016

Martine (encore?)

EntréeLibre-10mai2016-COMPO3

Quand France 5 m’interroge à propos des « Martine », je passe l’interview à répéter que je n’ai rien contre Martine (je n’en ai même jamais lu, je la trouve juste démodée et en survie artificiellement prolongée), mais on préfère quand même garder les propos plus tranchés. Vous ne trouverez pas le fond de ma pensée ici mais le reportage est bien fait.

Sieste-lecture au parc de Rentilly!

ParcRENTILLY-mai2016

#PerceNeigeEtLesTroisOgresses #ContesDunAutreGenre

L’Est, du Sud au Nord

INTERBIBLY-Reims-compositeUne région qui soutient le livre, on espère que ça va durer (avec la nouvelle grande région)! De mes 4 jours à arpenter les lycées de Champagne-Ardennes avec la super équipe d’Interbibly, je retiens :

Des lycéens futurs hôteliers, restaurateurs, coiffeuses, commerciaux, comptables, auxiliaires de vietous adorables. Des fins inédites à Ma réputation écrites par des élèves très doués. Des bandes-annonces filmées, des « voky », des dessins, des photos, des goûters gastronomiques. Des vrais fans et d’autres qui font semblant de ne pas s’intéresser. Des questions spontanées, des profs courageux et motivés. Le lycée-ville de Reims et ses 2000 élèves! Un dessert : l’Idéal Chaumontais. Et la gentillesse de mes guides d’Interbibly, une association qui a peu d’équivalent en France et qui m’a fait traverser la région de son extrême sud au nord des Ardennes.

Enfin, je retiens aussi, avec une certaine amertume, que dans toute la France, les établissements scolaires où l’ambiance semble bonne, les relations entre élèves paisibles et bienveillantes, les profs détendus, sont presque toujours des bâtiments modernes, aérés, propres et bien conçus. Tandis que les établissements dont les profs comme les élèves semblent stressés et où l’ambiance fait parfois peur, sont presque toujours sinistres et à la limite de l’insalubrité. A force de le constater, la relation de cause à effet semble si évidente que le sentiment d’injustice augmente et qu’on se prend à rêver d’une solution toute simple (bien que coûteuse)…

JournalHauteMarne-21-04-2016JournalHauteMarne-21-04-2016bis

 

Retour d’Achicourt

IMG_20160423_224451IMG_20160423_224557

Dans le nord, près d’Arras, un petit salon se tient depuis quatre ans à Achicourt. Porté par une équipe réduite mais dynamique qui accueille avec un grand respect les auteurs, les classes sont préparées à fond, et le salon parvient au final à drainer un public important dans des quartiers où la culture, les livres (et même les loisirs) sont parfois le cadet des soucis de pas mal de monde. J’ai adoré voir mon roman ado « Ma réputation » dessiné par des 5e SEGPA vraiment charmants, et découvrir des visions de « Perce-Neige et les trois ogresses » par des enfants qui n’avaient pas vu les dessins de Peggy Nille. Leur libre interprétation du texte était une jolie surprise.

Très amusé aussi d’apprendre que ma venue était annoncée comme celle d’un auteur trèèèès exigeant sur la préparation des rencontres. Certaines maîtresses avaient l’air de s’attendre à une inspection. Je ne suis quand même pas si méchant, si?

Un bon petit salon donc. A bon entendeur… !

IMG_20160423_224249 IMG_20160423_224016

Au Nord, des contes!

Je serai ces 22 et 23 avril, à Achicourt, près d’Arras, pour le Salon du livre jeunesse dédié cette année aux contes. Avec des rencontres en classes du CP à la 5e. Rendez-vous dans le Nord!

Affiche SDL _ WEB

Dans les écoles du Brésil: Uma preciosidade!

12874576_951818228186911_437527556_o

osegredomaisforte-aCigarraeaFormiga

©acigarraeaformiga.com

Le secret le plus fort du monde continue d’être chroniqué sur les blogs et sites brésiliens! O Segredo mais forte do Mundo y est un trésor, magnifique et idéal pour la lecture partagée à voix haute. C’est sur A cigarra e a formiga, Coisas da lara et coisinha literaria.

Mais il y est aussi lu dans des écoles!  Une classe de la Escola Municipal Francisco Jerônimo de Medeiros, a lu et travaillé sur le livre à l’occasion de la journée mondiale de l’eau. Les photos et dessins des enfants sont ici.

Muito obrigado!

eu

Formidable, haletant, passionnant!

+MesMaitresMiseEnScene3C’est La mare aux mots qui le dit et ça me fait très plaisir. Car la critique pointe aussi des aspects plus profonds du tome 2 des Héros Oubliés, rappelant qu’aventures et littérature de l’imaginaire riment aussi avec intelligence et réflexion :

« Beaucoup plus profond qu’il n’y paraît, un formidable roman d’aventures, haletant, passionnant (…) Gaël Aymon réussit le tour de maître de garder le lecteur.ice dans un suspense haletant jusqu’à la dernière page. »

Merci aux aux habitants de la mare! La critique complète est ici.

MareAuxMots-LesMaitres

Albi!

ALBI-2016Quand on me dit du bien d’un salon, je me méfie. Parce que je me retrouve parfois pas du tout convaincu, une fois sur place. Alors qu’à Albi, ben, tout ce qu’on en dit a été vrai pour moi aussi! Un salon exclusivement jeunesse, c’est déjà pas mal. Une organisation parfaite, bénévoles et pros adorables, auteurs aussi variés qu’intéressants, ville superbe, classes et enseignants parfaits (avec des booktrailers, des dessins, des siestes-lecture et même… des câlins!) et puis, surtout, des visiteurs très, très nombreux sur le salon et incroyablement ouverts. J’ai rarement autant dédicacé, rarement vu un tel enthousiasme pour certains livres dont les sujets crispent parfois ailleurs.

Merci de m’avoir invité. Ravi, je reviens quand vous voulez, Albi! ALBI-2016 (3) ALBI-2016 (2)

Lectures dédicaces à Ombres Blanches

IMG_20160404_150307La très belle librairie toulousaine Ombres Blanches m’accueille ce mercredi 6 avril à 15h, avec la Cie Anne ma sœur Anne, en présentation de l’adaptation théâtrale de La Belle éveillée (Contes d’un autre genre, chez Talents Hauts) au Théâtre de la Violette. J’y lirai les contes Rouge-Crinière et Perce-Neige et les trois ogresses avec Anne Bourgès et Marion Dinse, avant de dédicacer quelques livres.

On vous attend!

ombresblanches_2016 IMG_20160404_150453

Limoges en bref

IMG_20160403_173604Ma première édition du salon Lire à Limoges c’était :

  • Une organisation impeccable, impressionnante, mais à visage humain. Un public nombreux et très mélangé (quelle surprise, la culture crée donc du lien ?). Des madeleines dans l’estomac, de la porcelaine dans les valises.
  • Des classes, du CE1 à la Seconde, très préparées, bienveillantes et dynamiques, avec en prime un méga goûter cuisiné par une classe de collège.
  • Des collègues simples et drôles comme il est toujours bon d’en rencontrer, un prix en or et une libraire amoureuse d’Oublier Camille 🙂

Bref, un salon qui donne envie de revenir et de dire « continuez ! ».

Perce-Neige, Prix littéraire du Val de l’Aurence!

IMG_20160401_165423Dans le cadre de Lire à Limoges, 1200 élèves issus d’ écoles situées en zone d’éducation prioritaire du Val de l’Aurence ont voté pour leur album jeunesse préféré. Et c’est Perce-Neige et les trois ogresses qui remporte le Prix littéraire du Val de l’Aurence pour le cycle 2!

LIGHTPerceNeige2Pourquoi c’est bien? D’abord parce que le projet de ce prix est en lui-même enthousiasmant. Initié et porté par les enseignants, on y sent une énergie communicative.

Ensuite parce que, décerné par les enfants (et ceci n’enlève rien aux autres très beaux livres en compétition), un prix à cet album est un joli pied de nez à quelques adultes tordus qui veulent voir dans ce conte (et son adaptation théâtrale par la Cie Spectabilis, qui cartonne) autre chose qu’une belle histoire. A ceux qui prétendent qu’un prince éveillé par une princesse fausse les repères des enfants, à ceux qui ne craignent pas d’affirmer que la courageuse non-violence du prince est un mauvais exemple parce que « la guerre c’est bien! » (sic), et à ceux qui imaginent que seuls les enfants ayant lu les contes traditionnels dont s’inspire celui-ci sont à même de le comprendre. Non, les enfants ne sont pas bêtes, ils ne voient ni problème, ni références inutiles dans ce conte. Ils y voient une belle histoire, celle d’un prince humain au triste père défaillant.

Merci à Djimo, Farra, Abubakar, Mohamed, Syrielle, Emma, Daouda, Antouria, Mirina, Riyad, Solena, Niya, Rihana, David, Tina, Zaki, Julia, Jouneïde, Fanta, Naïm, Cyrielle, Jade, et à tous les enfants pour ce cadeau inattendu!

Cette semaine!

lire_limoges_logoC’est parti pour Lire à Limoges 2016! Des rencontres le vendredi, une remise de prix et un salon le weekend. Passez nous voir, je serai en très bonne compagnie!

Incorruptibles ou Coquelicot?

©Le Télégramme Loctudy

©Le Télégramme Loctudy

IMG_20160322_193313A Betton, tout près de Rennes, c’était le Prix Coquelicot. Une médiathèque toute en verrières avec vue sur le canal et le parc, où les heureux bibliothécaires et moi-même avons reçu de très, très nombreux élèves autour de Perce-Neige et les trois ogresses, qui concourait pour le Prix (remporté par la BD Dad).

Mais il y a aussi eu foule lors de la séance de dédicaces à la jolie librairie Gargan’Mots, où les stocks de livres ont vite été insuffisants!

A Loctudy, tout au bout du monde, la mer est toujours la plus belle…

IMG_20160325_161258 Mais j’y ai aussi découvert avec stupeur que la médiathèque qui me recevait avait été construite au rez de chaussée de la maison dans laquelle j’avais vécu l’année de mes 9 ans, en lieu et place du garage à moteurs de bateaux dont les effluves et les bruits parvenaient alors jusqu’à l’étage où j’habitais!

C’était, cette fois, pour le Prix des Incos, et les élèves avaient imaginé les trésors dans les mains de la reine sans nom, dans Le secret le plus fort du monde. Et les crêpes, une fois encore, furent aussi très bonnes! 🙂IMG_20160325_160938

Merci à tous! Ma route se poursuit maintenant vers le sud-ouest, si les nouvelles grèves de trains annoncées me le permettent…