“Un futur classique” (Télérama)

PerceNeigeTELERAMA2014Parmi les 426 idées de cadeaux de Noël du Télérama du 29 novembre 2014, il y a Perce-Neige et les trois ogresses ! Ça tombe bien, je le dédicacerai samedi sur le stand Talents Hauts du salon de Montreuil :)

“Trois bonnes raisons de plébisciter ce conte :

1 – le texte est riche, soigné, construit

2 – il traite de la question du genre avec subtilité

3 – ce n’est pas tous les jours qu’on a l’impression d’assister à la naissance d’un futur classique.”

Où suis-je?

30ansslideLa grand messe du livre jeunesse va commencer!

Si toi aussi tu t’apprêtes à venir regarder de près des gens qui font des livres, enfermés pendant cinq jours dans un hangar du 93, voici où tu pourras me trouver :

Salon du livre jeunesse de Montreuil 2014 :

vendredi 28 novembre 18h30 Ricochet (Les Éditions du) 1 heure 30 G21
samedi 29 novembre 16h30 Talents Hauts 1 heure 30 D35
lundi 1er décembre 13h00 Actes Sud Junior 1 heure 30 H15

Un vrai tourbillon

Yanis alActuCamilleu chaud sous la couette entre Florence et Clémentine! Ça va faire jaser! C’est dans L’Actu du 25 novembre qui vous conseille ces trois romans ados pour l’hiver : “Yanis n’a jamais osé faire le premier pas et ça lui trotte dans la tête. C’est même un vrai tourbillon”

Merci Florence pour le lien et les photos!

Méga coup de coeur !!

©butiner de livres en livres

©butiner de livres en livres

Butiner de livres en livres a eu un “méga coup de cœur” pour Le secret le plus fort du monde :

Oh le beau et méga coup de coeur !! Ce texte,- décidément je suis toujours aussi fan de la plume de Gaël Aymon !-, est une merveille à lire à haute voix. (…) C’est une histoire qui se vit, en mettant le ton et en prenant la voix des différents personnages. Le texte est fluide et coule comme du miel. Très poétique, il reste accessible pour les jeunes enfants. (…) Un conte à lire et à relire aux enfants dès 4 ans.”
La chronique complète est ici.

Les mots des libraires

SouliersEcarlatesDP1Les librairies sorcières remettent en avant la chronique de la Librairie Comptines sur les violence faites aux femmes, dans lequel Ariane Tapinos parle du conte Les souliers écarlates :

“Gaël Aymon permet au lecteur la bonne distance entre imaginaire et écho dans la vie réelle. Une distance qui autorise d’aborder les sujets les plus difficiles même avec les plus jeunes et surtout avec ceux pour qui ces histoires ne sont pas des contes”

La Librairie Papyrus de Namur chronique Oublier Camille :

“Ce court roman aborde avec justesse le thème du premier amour, des doutes et des peurs des adolescents. On s’attache aux personnages, on s’identifie facilement et on vibre avec Yanis qui sort de l’enfance pour aborder une nouvelle étape de sa vie.”

Tout comme Un petit bout de bib(liothèque) :

Un beau portrait et un texte dans lequel se reconnaitront bien des adolescents ou ces adultes qui se rappellent de leur jeunesse. A découvrir.”

Le secret le plus fort… de Cachan

SECRET-couv-BOUTONLe secret le plus fort du monde a été sélectionné pour le Prix littéraire “Lis la vie” des écoles de Cachan! Rendez-vous en avril…

Ma réputation a plu à Calypso : “On retrouve dans ce court roman tout le mécanisme dREPUTATION-couv-BOUTONu harcèlement entre élèves, vécu de l’intérieur. Un thème fort auquel mes élèves sont sensibles.”

et à Books and Nails Arts : “Ce roman plein de sensibilité m’a transportée dans la tête de Yanis. Je conseillerais à tous les ados (…) ce magnifique roman beaucoup, beaucoup trop court.”

Certes, certes. Mais s’il était plus long, il serait moins beau… ;)

Féroce, intense et radicale

20141113-lecturesJeunesOCentre s’est pris une claque en lisant Oublier Camille et m’en donne une de bon matin. Ça fait du bien!

“Ce roman court et féroce nous met comme peu de romans savent le faire dans la tête d’un ado en pleine crise, en plein doute, embourbé dans la douleur abyssale de la déception amoureuse. (…) Intensité radicale de ce petit bijou, (dès) les toutes premières lignes. Ouille, ouille, ouille !”

C’est ici.

Conférencier

Prec-Neige-Couvphoto-PAGELe site d’Ouest en lettres revient sur la conférence que j’ai donnée samedi dernier à Angers, sur “Les filles et les garçons dans la littérature jeunesse”. L’occasion d’en lire un concentré si vous n’avez pas pu y assister. C’est ici.

“Je salue tout particulièrement la pointe du discours de Gaël Aymon lors de cette trop courte conférence, qui insistait sur l’idée qu’il n’y a pas de littérature neutre, et que les antisexistes ne méritent pas tous les reproches qu’on leur faits. (…) On a tort assurément d’oublier d’exercer son sens critique pour se laisser endormir par des images toutes faites. Serait-ce une forme de paresse intellectuelle (après tout, ce ne serait que de la littérature pour petits) qui nous ferait tant aimer ces images charmantes et stéréotypées ? Quel gâchis, alors qu’il me semble que c’est précisément dans la littérature de jeunesse qu’on est capable de la plus audacieuse créativité aujourd’hui dans littérature !”

Le livre de tes enfants que tu trouves le plus beau…

GEANTS-couv-MES-LIVRESA la question “Le livre de tes enfants que tu trouves le plus beau c’est…?“, Les mercredis jolis répond :

“Les albums d’A. Brown (…) Rebecca Dautremer (…) E. Vast, (…) les albums de la collection Talents Hauts, dont le livre de Gaël Aymon Le fils des géants. Cette histoire reprend celle de Tom pouce, mais véhicule cette fois un message de tolérance pour l’adoption et l’homoparentalité.”

C’est ici.

Un vent de fraîcheur !

©Le jardin de Natiora

©Le jardin de Natiora

Perce-Neige et les trois ogresses se promènent dans Le jardin de Natiora :

Quel vent de fraîcheur souffle avec ce Perce-Neige! Une histoire féérique et moderne. Un magnifique livre ! J’ai retrouvé mon âme d’enfant en tournant les pages. Je suis conquise !”

L’occasion de rappeler que Perce-Neige sera sur les planches du Festival Mix’Cité d’Angers aujourd’hui à 15h, après une conférence que j’y donne à 14h.

S’adapter à son époque

Perce-Neige et les trois ogresses Prec-Neige-Couvphoto-PAGEsur le Blog de Yuko :

Joli conte moderne (…), Perce-neige et les 3 ogresses fait la part belle à l’imaginaire et se joue des clichés. Les illustrations sont véritablement magnifiques et l’ensemble prouve que le conte sait aussi s’adapter à son époque et à ses nouveaux lecteurs.”

Je parlerai justement (entre autres) du sujet de l’adaptation ,depuis toujours, des contes à leur époque, dans ma conférence sur “Les filles et les garçons dans la littérature jeunesse”, au Festival Mix’cité d’Angers, demain samedi!

Par sa brièveté

Lou lit là ne savaitIMG_0465 sans doute pas comme je serais content de lire cette ligne de sa chronique d’Oublier Camille : “c’est par sa brièveté, qu’il est marquant, émouvant, juste“.  Comme quoi, il m’en faut peu :)

“Yanis est un personnage très touchant. Dans ce roman, beaucoup de choses sont juste suggérées, au lecteur de lire entre les lignes et de compléter l’histoire en s’aidant des pistes données par l’auteur. J’aurai aimé en savoir un petit peu plus sur Camille mais cela aurait déséquilibré le roman et c’est ainsi, par sa brièveté, qu’il est marquant, émouvant, juste.”

La chronique complète est ici.

Mélanie et les trois ogresses

LIGHTPerceNeigeMélanie Decourt, éditrice chez Talents Hauts, est en interview dans La mare aux mots. L’occasion de découvrir le parcours de cette maison d’édition avec laquelle je chemine depuis 4 ans, et de gagner un exemplaire de Perce-Neige et les trois ogresses!

Deux bonnes raisons d’aller y faire un tour!

Mix’Cité à Angers

mixcitc3a9-2014Une journée pour lutter contre toutes les discriminations à Angers, c’est le festival Mix’Cité, samedi 8 novembre 2014.

A 14h, j’y donnerai une conférence sur “La représentation des filles et des garçons dans la littérature et les médias jeunesse” (quand je trouve plus court, je vous préviens).

Je filerai ensuite assister à la représentation de l’adaptation théâtrale de Perce-Neige et les trois ogresses par la Cie Spectabilis à 15h.

Et on en parle dans le Vivre à Angers de novembre :

605404_ASSEMBLE.pdf