“Incontournable” (ELLE)

CAMILLE-ELLESi “ELLE” le dit aussi, alors… :)

“Gaël Aymon, lui, semble se souvenir de tout. Mieux encore. En se glissant dans la peau de Yanis, un ado de 16 ans, il fait (…) une plongée réussie dans la tête d’un jeune dévoré par la passion. Un héros réaliste, courageux et extrêmement respectueux, qui se réalise enfin. Ce court récit intimiste, plein d’humanité, est un roman incontournable de cette rentrée littéraire jeunesse.”

Le plus beau

La mare aux mots fait une sélection PerceNeige-COUV-PAGEde beaux contes. Perce-Neige et les trois ogresses en fait partie :

“Talents Hauts vient de ressortir Perce-Neige et les trois ogresses, l’une des histoires de “Contes d’un autre genre (le plus beau des trois) dans un très bel album (…) Une magnifique histoire superbement illustrée.”

Criants de vérité

La fée lit a lu Ma réputation. Voilà ce qu’elle en dit :

REPUTATION-couv-WIDGET“Si les adolescents de cette histoire sont criants de vérité, il en est de même pour les adultes, même si le constat me coûte (…) “et si c’était nous?”. La force du roman, selon moi, réside aussi dans le flou qu’il laisse planer : pas de manichéisme ou de morale à deux balles (ouf!) . Qui est le harceleur? Qui est le harcelé? Les choses semblent simples, et pourtant… Bourreau, victime, vérité, confusion, tout se mêle et s’entremêle jusqu’à la fin, jolie et pleine d’espoir malgré tout.”

Ma réputation fait également partie de la sélection 3e du concours de lecture Des livres et vous! du Collège Camille Saint Saëns de Chaumont

Le secret le plus fort du monde est sur le blog de La marmite à lire :SECRET-couv-BOUTON

“Un conte qui dénonce le désir de domination de l’homme sur son environnement et ses actions dévastatrices . Un bel album à lire et un message à méditer à partir de 6 ans.”

Aux tripes

Ma réputation a pris les serial blogueuses “aux tripes” :

ReputationBooks“Ce petit roman de même pas 100 pages (…) vous prend aux tripes. Je l’ai lu d’une traite, en 2h, tellement il m’était impossible de le lâcher. On suit, impuissant, la lente descente aux enfers d’une Laura complètement perdue. En tant que lecteur, on veut lui dire de se bouger, de taper du poing sur la table. Mais ce n’est pas comme ça que ça se passe, aussi bien dans le roman que dans la vraie vie…”

(c’est ici)

Puissant

SECRET-dp29Le secret le plus fort du monde chez Croqu’Livre :

“Cet album est une merveille. Un conte écologique puissant qui reste en tête longtemps après l’avoir refermé. Il invite le jeune lecteur comme le moins jeune à une prise de conscience directe : on est saisi par le contraste entre la force de la nature et la fragilité de son équilibre.”

Oublier Camille… IMPOSSIBLE!

Une fois n’est pas coutume, je m’épancherai un peu sur ce blog. Rassurez-vous, ça n’ira pas bien loin! Ce lieu reste, tel que l’ai voulu, dédié à la seule promotion de mon travail, et non une tribune, ni un journal de bord.

Mais juste dire que, depuis deux mois, les retours si sensibles et élogieux que reçoit ce roman, Oublier Camille, même si j’essaie de ne pas m’en gargariser et de rester à bonne distance, ces retours me font un plaisir immense.

Parce que j’avais la certitude, moi, que ce texte pourrait toucher aussi fort le cœur de certains lecteurs, mais que cela n’était pas une évidence pour tout le monde, dans le paysage éditorial et le monde d’aujourd’hui.

Parce que très court, parce que très intimiste, et parce que, comme le dit si justement le blog Les lectures de Kik, “Un chagrin d’amour d’adolescent, c’est pas grave, ça va passer“. Qui plus est un chagrin d’amour masculin. Alors, en faire l’unique sujet d’un roman…

C’est oublier qu’à 16 ans, ces évènements sont des cataclysmes. Et que, s’ils sont vécus comme tels, ils en ont l’importance, les effets, et en deviennent une matière inépuisable et éternellement renouvelée pour la fiction. L’occasion m’est donc donnée de remercier François Martin et l’équipe d’Actes Sud Junior, d’avoir parié si fortement sur ce roman, jusqu’à l’estampiller “rentrée littéraire”, et de lui avoir fait rencontrer son public.

Merci aux Lectures de Kik pour ce billet doux, (dans son intégralité ici) :

©Les lectures de Kik

©Les lectures de Kik

Un roman que j’ai commencé comme ça, et que je n’ai pas lâché avant de l’avoir fini. 

Pour un livre, on peut faire comme la lessive, et dire qu’il est petit mais costaud  ?
Pour un livre, on peut dire qu’il est dur, mais plein d’amour ? 
Pour un livre, on peut dire qu’il m’a fait trembler et frissonner ? 
Là maintenant, j’ai envie de comparer les parents, qui disent pour les dents de lait :
“C’est pas grave, si elle est beaucoup cariée, elle va tomber”, 
et ceux qui pourraient affirmer qu’ 
“Un chagrin d’amour d’adolescent, c’est pas grave, ça va passer”. 

Mais NON ! Dans un cas, comme dans l’autre, il faut s’en occuper.

Voilà, promis, je ne m’épanche plus et je retourne vivre!

Le monopole des sentiments

©A l’ombre du saule

©A l’ombre du saule

Oublier Camille coup de cœur d’A l’ombre du saule, dont la touchante chronique est ici :

“Un récit empreint de sensibilité et d’une immense pudeur, une histoire particulièrement touchante. (…) Parce que non, les filles n’ont pas le monopole de la complexité des sentiments, elles ne sont pas les seules à se chercher, à grandir, à apprendre.”

SECRET-couv-MES-LIVRESLe secret le plus fort du monde fait partie de la sélection du Prix du Fabulivre 2014-2015 CE2/CM.

Percutant (Biblioteca)

Biblioteca2014Oublier Camille dans la sélection automne 2014 de la revue Biblioteca jeunesse (merci à Claire Bertholet pour le scan) :

“Il est rare en littérature pour adolescents de mettre en scène les émois d’un garçon. Dans un style bref et percutant (…) l’auteur évoque les maladresses et l’obsession qui peuvent nourrir un premier amour. Sans tomber dans la mièvrerie, on découvre un panel d’émotions et de questionnements sur les relations humaines, les apparences, l’amitié, qui feront écho aux préoccupations de nombreux lecteurs, filles et garçons.”

Perce-Neige et les trois ogresses

Par-delà les sept mers et les sept forêts, dans un pays, dans un royaume, vivait Perce-Neige le prince courageux, son terrible père, et les – non moins terribles – trois ogresses.

Qu’il est beau! Doré, découpé, parrainé, ce Conte d’un autre genre revient chez Talents Hauts, en très grand format et en librairie aujourd’hui. Pour les plus chanceux, la nouvelle couverture signée Peggy Nille existe en affiche format A3 et en marque-page.

Perce-Neige-Affiche-SpectabilisHasards du calendrier, c’est demain qu’a lieu la première représentation de l’adaptation théâtrale “Perce-Neige“, par la Compagnie Spectabilis. Toutes les infos sont ici.

Quelques pages de plus (ou pas)

SophieLit.ca a lu Oublier Camille et en fait une belle analyse :

OublierCamille-BandeauLIGHT“Un roman sur le passage risqué entre enfance et adolescence dans un monde où il n’y a plus d’initiation à proprement parler et où chacun cherche ses repères comme il le peut. L’idée de la peine d’amour au masculin est rare en littérature jeunesse et vraiment pertinente. En fait, Yanis m’a fait pensé à plusieurs adolescents que j’ai rencontrés, sincères dans leurs émotions, mais fragiles dans leur expression. Gaël Aymon crée des personnages crédibles, authentiques.”

Comme certains, Sophie trouve le roman un peu court. Mais je suis sûr que, comme moi, d’autres le trouveraient inutilement dilué s’il avait quelques pages de plus. Pour moi, ce roman a sa forme la plus achevée et la plus parfaite ainsi. Et comme je suis l’auteur, c’est mon goût qui prime lors de l’écriture. C’est injuste mais c’est comme ça. :)