“Un futur classique” (Télérama)

PerceNeigeTELERAMA2014Parmi les 426 idées de cadeaux de Noël du Télérama du 29 novembre 2014, il y a Perce-Neige et les trois ogresses ! Ça tombe bien, je le dédicacerai samedi sur le stand Talents Hauts du salon de Montreuil :)

“Trois bonnes raisons de plébisciter ce conte :

1 – le texte est riche, soigné, construit

2 – il traite de la question du genre avec subtilitéPerceNeige-COUV-WIDGET

3 – ce n’est pas tous les jours qu’on a l’impression d’assister à la naissance d’un futur classique.”

S’il faut un livre de conte au pied du sapin

LIGHTPerceNeige2Quand Maman Baobab fait son florilège de livres jeunesse, elle met sans hésiter Perce-Neige et les trois ogresses au pied du sapin. La chronique et la sélection complètes sont ici. Merci.

“Un très beau conte, illuminé par des illustrations de grande qualité, qui brise les pré-conçus dans une narration douce et subtile qui se termine bien sûr par un baiser, celui d’une princesse hors norme (…) S’il faut un livre de conte au pied du sapin, pour sûr, c’est celui-ci qu’il faut y mettre. Une édition soignée par Talents Hauts avec une couverture hors norme, elle aussi ! ***Coup de cœur***”

Une fière allure de classique!

RECUEIL_endormiPerce-Neige et les trois ogresses sont flattés par le beau compliment de la Librairie des Cordeliers (Romans-sur-Isère) :

“Voici un conte qui gênera aux entournures les parents aux idées préconçues mais ravira au contraire leurs enfants qui, eux, n’en ont pas ! Les très belles illustrations de Peggy Nille et la très grande qualité d’écriture de Gaël Aymon donnent à ce Perce-Neige et les trois ogresses une fière allure de classique.”

C’est ici.

Une fenêtre sur les droits des enfants (SNUipp)

Le fils des géants coup de cœur du SNUipp :

GEANTS-couv-WIDGETCOUP DE CŒUR! Un conte philosophique subtil et délicat, à lire aux enfants dès 4 ans, et bien au-delà. (…) Il ouvre une fenêtre sur les droits des enfants. Savamment agencé, un texte émouvant et superbe avec de magnifiques peintures aux couleurs chaudes et douces qui accentuent poésie et curiosité.”

C’est ici.

Transportée

Blogamoi (tradedicacePerceNeigevailler moins pour lire plus) a été tranportée par Perce-Neige et les trois ogresses :

“J’ai été transportée par ce texte, superbement mis en valeur par des dessins colorés, de toute beauté. Un très bel album à offrir pour Noël !”

Une larme au coin de l’oeil

OublierCamille-BandeauLIGHTOublier Camille a troublé les eaux de La mare aux mots :

“On termine (…) Oublier Camille avec un petit sourire et une larme au coin de l’œil. Un roman fort sur l’amour, le désir, les relations parents-enfants, le lycée… bref, un roman fort sur l’adolescence.”

Merci Gabriel! La chronique complète (et celle du livre de Stéphane Servant) est ici.

Un vent de liberté et de poésie rare (Le Monde)

Prec-Neige-LeMondeRien n’arrête les princes (vraiment) courageux. Perce-Neige et les trois ogresses fait partie de la sélection jeunesse du Monde des livres!

“Engagé, le texte l’est. Mais il y souffle un vent de liberté et de poésie rare.”

Où suis-je?

30ansslideLa grand messe du livre jeunesse va commencer!

Si toi aussi tu t’apprêtes à venir regarder de près des gens qui font des livres, enfermés pendant cinq jours dans un hangar du 93, voici où tu pourras me trouver :

Salon du livre jeunesse de Montreuil 2014 :

vendredi 28 novembre 18h30 Ricochet (Les Éditions du) 1 heure 30 G21
samedi 29 novembre 16h30 Talents Hauts 1 heure 30 D35
lundi 1er décembre 13h00 Actes Sud Junior 1 heure 30 H15

Un vrai tourbillon

Yanis alActuCamilleu chaud sous la couette entre Florence et Clémentine! Ça va faire jaser! C’est dans L’Actu du 25 novembre qui vous conseille ces trois romans ados pour l’hiver : “Yanis n’a jamais osé faire le premier pas et ça lui trotte dans la tête. C’est même un vrai tourbillon”

Merci Florence pour le lien et les photos!

Méga coup de coeur !!

©butiner de livres en livres

©butiner de livres en livres

Butiner de livres en livres a eu un “méga coup de cœur” pour Le secret le plus fort du monde :

Oh le beau et méga coup de coeur !! Ce texte,- décidément je suis toujours aussi fan de la plume de Gaël Aymon !-, est une merveille à lire à haute voix. (…) C’est une histoire qui se vit, en mettant le ton et en prenant la voix des différents personnages. Le texte est fluide et coule comme du miel. Très poétique, il reste accessible pour les jeunes enfants. (…) Un conte à lire et à relire aux enfants dès 4 ans.”
La chronique complète est ici.

Les mots des libraires

SouliersEcarlatesDP1Les librairies sorcières remettent en avant la chronique de la Librairie Comptines sur les violence faites aux femmes, dans lequel Ariane Tapinos parle du conte Les souliers écarlates :

“Gaël Aymon permet au lecteur la bonne distance entre imaginaire et écho dans la vie réelle. Une distance qui autorise d’aborder les sujets les plus difficiles même avec les plus jeunes et surtout avec ceux pour qui ces histoires ne sont pas des contes”

La Librairie Papyrus de Namur chronique Oublier Camille :

“Ce court roman aborde avec justesse le thème du premier amour, des doutes et des peurs des adolescents. On s’attache aux personnages, on s’identifie facilement et on vibre avec Yanis qui sort de l’enfance pour aborder une nouvelle étape de sa vie.”

Tout comme Un petit bout de bib(liothèque) :

Un beau portrait et un texte dans lequel se reconnaitront bien des adolescents ou ces adultes qui se rappellent de leur jeunesse. A découvrir.”

Le secret le plus fort… de Cachan

SECRET-couv-BOUTONLe secret le plus fort du monde a été sélectionné pour le Prix littéraire “Lis la vie” des écoles de Cachan! Rendez-vous en avril…

Ma réputation a plu à Calypso : “On retrouve dans ce court roman tout le mécanisme dREPUTATION-couv-BOUTONu harcèlement entre élèves, vécu de l’intérieur. Un thème fort auquel mes élèves sont sensibles.”

et à Books and Nails Arts : “Ce roman plein de sensibilité m’a transportée dans la tête de Yanis. Je conseillerais à tous les ados (…) ce magnifique roman beaucoup, beaucoup trop court.”

Certes, certes. Mais s’il était plus long, il serait moins beau… ;)

Féroce, intense et radicale

20141113-lecturesJeunesOCentre s’est pris une claque en lisant Oublier Camille et m’en donne une de bon matin. Ça fait du bien!

“Ce roman court et féroce nous met comme peu de romans savent le faire dans la tête d’un ado en pleine crise, en plein doute, embourbé dans la douleur abyssale de la déception amoureuse. (…) Intensité radicale de ce petit bijou, (dès) les toutes premières lignes. Ouille, ouille, ouille !”

C’est ici.

Conférencier

Prec-Neige-Couvphoto-PAGELe site d’Ouest en lettres revient sur la conférence que j’ai donnée samedi dernier à Angers, sur “Les filles et les garçons dans la littérature jeunesse”. L’occasion d’en lire un concentré si vous n’avez pas pu y assister. C’est ici.

“Je salue tout particulièrement la pointe du discours de Gaël Aymon lors de cette trop courte conférence, qui insistait sur l’idée qu’il n’y a pas de littérature neutre, et que les antisexistes ne méritent pas tous les reproches qu’on leur faits. (…) On a tort assurément d’oublier d’exercer son sens critique pour se laisser endormir par des images toutes faites. Serait-ce une forme de paresse intellectuelle (après tout, ce ne serait que de la littérature pour petits) qui nous ferait tant aimer ces images charmantes et stéréotypées ? Quel gâchis, alors qu’il me semble que c’est précisément dans la littérature de jeunesse qu’on est capable de la plus audacieuse créativité aujourd’hui dans littérature !”